Figures de la Chanson française et francophone

Hommage :
 

Tous les travaux présentés sur cette page sont en cours de réalisation.
Vous pouvez cliquer sur les     pour écouter les chansons en ligne.
Boris.Vian.JPG
La valse jaune

Boris Vian

Il y a du soleil dans la rue
Moi j'aime le soleil

Mais j'aime pas les gens
Et je reste caché tout l'temps
A l'abri des volets d'acier noir

Il y a du soleil dans la rue
Moi j'aime bien la rue

Mais quand elle s'endort
Et j'attends que le jour soit mort
Et je vais rêver sur les trottoirs

Et l'soleil
De l'aut' côté du monde
Danse une valse blonde
Avec la terre ronde, ronde, ronde, ronde
Le soleil
Rayonnant comme un faune

Danse une valse jaune
Pour ceux de l'autre ciel

Mais moi j'ai la nuit dans ma poche
Et la lune qui accroche
De l'ombre au coin des toits
Je vois tous les songes qui volent
En lentes banderoles
Et se perdent là-bas

Et l'soleil
Fait le tour de la terre
Et revient sans s'en faire
Et la rue se remplit de travail et de bruit
Alors
C'est là que j'me méfie...

Car il y a du travail dans la vie

Moi j'aime pas l'travail
Mais j'aime bien la vie
Et j'vais voir de quoi elle a l'air
En f'sant gaffe de pas trop en faire

Y en a qui comprennent pas la vie
Six heures du matin, ils sont déjà l'vés
Ça fait vraiment un drôle d'effet
Ça dégoûte presque autant qu'la pluie

Et l'soleil
De l'aut' côté du monde
Danse une valse blonde
Avec la terre ronde, ronde, ronde, ronde
Le soleil
Rayonnant comme un faune
Danse une valse jaune
Pour ceux de l'autre ciel

 

Mais moi j'ai la nuit dans ma poche
Et la lune qui accroche
De l'ombre au coin des toits
Je vois tous les songes qui volent
En lentes banderoles
Et se perdent là-bas

Et l'soleil
Fait le tout de la terre
Et revient sans s'en faire
Et la rue se remplit de travail et de bruit
Alors
Moi je me mets au lit

Barbara.églantier.JPG
Du bout des lèvres

Barbara

Dites-le moi du bout des lèvres

Je l'entendrai du bout du cœur

Vos cris me dérangent je rêve

Je rêve

Redites-le moi doucement

Murmurez-le moi simplement

Je vous écouterai bien mieux

Sans doute

Si vous parlez du bout des lèvres

J'entends très bien du bout du cœur

Et je peux continuer mon rêve

Mon rêve

Que l'amour soit à mon oreille

Doux comme le chant des abeilles

Un été un jour au soleil

Au soleil

Regardez dans le soir qui penche

Là-bas ce voilier qui balance

Qu'elle est jolie sa voile blanche

Qui danse

Je vous le dis du bout des lèvres

Vous m'agacez du bout du cœur

Vos cris me dérangent je rêve

Je rêve

Venez donc me parler d'amour

A voix basse dans ce contre-jour

Et faites-moi je vous en prie

Silence

Prenons plutôt au soir qui penche

Là-bas ce voilier qui balance

Qu'elle est jolie sa voile blanche

Qui danse

Je vous dirai du bout des lèvres

Je vous aime du bout du cœur

Et nous pourrons vivre mon rêve

Mon rêve

L'appareil à sous

Serge Gainsbourg

Tu n'es qu'un appareil à soupirs
Un appareil à sourires
A ce jeu, je ne joue pas
Je n'aime pas
Cet opéra de quatre soupirs
Cet air que tu as de sourire
Je ne pourrais qu'en souffrir

 


On ne gagne que des gros soupirs
A vouloir tant assouvir
Tout ce je ne sais quoi d'a-

nimal en soi
Qui nous fait prendre à tous nos soupirs
Je te dis ça sans sourire
Je ne pourrais qu'en rougir

 


Au fond tu n'es pas meilleure ou pire
Que celles qui pour moi soupirent
Mais ce jeu ne m'émeut pas
Tu ne m'aimes pas
J'y perdrais l'sommeil et le sourire
Jusqu'à mon dernier soupir
Et ne pourrais qu'en mourir

Serge prépa.JPG
Oxmo.JPG
Artiste
C'est pas difficile
On essaye de faire un pull
Avec dix ficelles
Le mal que je n'ai pas fait

Oxmo Puccino

C'est vrai

On ne fait pas autant de bien que ça
Quand faire ? Comment ?
Quelque chose m'échappe
Au courant de ce qu'un acte engendre
J'ai pris un peu sur moi
Soigné mes vengeances
Dans mon coin je passais pour un lâche car
J’étais pas le onzième à sauter sur un lascar

On s'attaque pas aux durs
Nul n'aime les problèmes
Dans la chaîne animale il y a la dette des trop faibles
Alors il faut forger ce tempérament
En conservant quelques séquelles apparemment
Pourtant, à chaque fois que je me suis retenu
Le mal que je n'ai pas fait m'a soutenu

On fait ce qu'on peut
Nul n'est parfait
Je suis heureux
Du mal que je n'ai pas fait

Il faut être positif
Si il y a peu de remords
On se fait une raison à tout
Même à quelques morts
Mes lois sont autres que celles des hommes
Chaque décision est un ultimatum
Notre côté obscur est mauvais conseiller
Les pires choses accomplies le sont sous la colère
C'est comme avoir des cauchemars sous l'oreiller
Le mal est en bourse nous sommes ses actionnaires
Il faut avoir été innocent tous les soirs
Pour se permettre de juger qui que ce soit

Trop de cœur pour faire des sentiments
La plume est mon épée la vérité le châtiment

On fait ce qu'on peut
Nul n'est parfait
Je suis heureux
Du mal que je n'ai pas fait

Gagner la guerre c'est devenir l'ennemi
Il faut y penser avant de toucher la mise
Ne pas croire au mal ne vous en protège pas
Les gens légers sont pleins de florilèges pâles
Inconscients de leur potentiel maléfique
Leur mauvaise foi est un spectacle magnifique
Même de moyenne humeur je garde l'aubaine
Pour les fautes pas faites j'exige un prix Nobel
Tu peux filer droit les gens te mettent dedans
Tu paieras le mal que tu n'as pas fait même en guettant

...Tu verras...

...'foiré...

On fait ce qu'on peut
Nul n'est parfait
Je suis heureux
Du mal que je n'ai pas fait


Figureront dans la série les portraits de : Colette Magny, Brigitte Fontaine, Georges Brassens, Jacques Higelin, Anne Sylvestre, Pierre Lapointe, OrelSan, Gilles Servat.
Et bien d'autres si j'ai le temps.
 

Premier Accrochage :
15 avril - 15 mai à la Bibliothèque de Hédé-Bazouges (35)